Stages d'été

Les photos du stage

Stage Rodellar 2014

Après 9h de route sous un soleil muy caliente, nous arrivons enfin à Rodellar, sympathique bourgade de la "sierra de guara". Le stage commence sur les chapeaux de roues avec des perfs dès les premiers jours. Au secteur Aquest any si, Méris et Maëlle enchainent El Sici (7b+), Tim Pintacoda (7a+) et Maëli, comme à son habitude, tombe le nez dans le relais de Tragaldabas, un 7a+, qui sera par la suite enchainé par Yohann et Mathias. Pour continuer avec les croix dans le même secteur, Tim, Paul et Matéo enchainent le 7b Caprichio de Lujurias. (1er 7b en falaise pour Paul et Tim, Bravo !) Pendant ce temps, Méris, Mika, Tristan, Louna et Josué sortent l'Any que va tanbe (7c) à la Grande Boveda. Avec Maëli, nous travaillons Kikiriki, un beau 7b au secteur Piton do Cuervo.

Fabien emmène Mélisse grimper dans les secteurs écoles : il n'hésite pas à l'envoyer dans des 6b en l'arnaquant sur la côté. C'est comme ça qu'on forme les champions!

En fin de stage, Tim remonte encore son niveau max falaise avec le 7b+ Aquest any si du secteur éponyme, voie également enchainée par Fabien, qui couina trois fois d'après les témoins.

Pendant ce temps, Ana enchaine Roxy la Palmera, un beau 6b+ sur colo. Célia pour sa part, coche God txing good, pour la même cotation, à El Camino. Les filles font aussi deux voies du même niveau en moulinette.

Méris coche Maria ponte (voie qui sera aussi pliée par Mattéo) et Pince sans rire, tous les 2 au 1er essai.

Matéo, Méris (encore elle...) et Fabien enchaine un autre 7b+ inconnu à la Grande Boveda (en sifflant des deux mains pour Méris !) et Kikiriki pour Matteo.

Maeli, Josué, Méris et Mika sortent fanthkes o pantheres, un 7a de 40m sur "regletas" muy pas bonnes.

A Café Solo, Tom grimpe comme un dieu dans un 8a mythique (décoté 2 jours après à 7c+…) et Maëli déséquipe un 7b à la russe après que nous ayons enchainé le 7b Café con leche yiiihaaaa !!!

Ce secteur ne réussit pas à tout le monde puisque Louna rame dans un 7c et monte à la canne à pêche. Il est pardonné par deux jolies croix, l'Any que va tanbe et Egocentrismo, deux 7c assez athlétiques. Dans ce dernier secteur, Maëlle se met un triple taquet dans un 7a en dièdre et ne verra jamais le relais. Mais c'était sans doute pour économiser ses forces et enchaîner son premier 7c le dernier jour du séjour à 20h, "l’essai du kosovard". Heureusement, car son cri de colère aurait résonné jusqu'au camping Mascun!

Avec Maëli et Méris, nous enchainons un 7a jamais fait auparement ChinaChina, vierge de magnésie et aux prises bien "grippées" (ça change d’El Camino..)

C'est à peu près tout pour les croix, mais il faut aussi évoquer la vie au camping. Fabien et Mika veillent au grain pour le port du casque et on prend des tours de vaisselle si l'on se fait prendre. Maintenant que le stage est finit, on peut avouer que les sifflements qui retentissaient d'un bout à l'autre de la falaise n'étaient autre qu'un code d'alerte. (Merci à Louna et Tristan de nous avoir tout appris dans cet art si distingué)

Pendant les jours de repos (qui se font rares !) on apprend à parler espagnol avec plus ou moins de facilité en interagissant avec les locaux par des exclamations telles que "¡damé postre conchita!" 

Pendant que Tom devient quadrilingue, Maëli, Maëlle, Tom, Méris, Tim et moi essayons de dormir à la belle étoile dans le champ. Apres 140 déplacements des duvets à la recherche d'un endroit plat (ce qui nous permet d'admirer le beau calecon blanc de Tom) on passe une drôle de nuit très humide, et moustiqueuse (Maëlle reviendra avec une piqure œuf sur la tête!)

Nous sommes donc aux abonnés absents le matin, et les autres vont se baigner dans l'eau fraiche du Mascun, et nous les y rejoignons. Vers Café Solo, nous croisons les Ladevant et inexplicablement l'intégralité de nos affaires passe à l'eau ce jour-là, ainsi que Maëlle, petite, mais qui fait du bruit!

Le chat profite de notre absence pour manger les provisions de Tim...

Nous passons les soirées au Kalandraka à boire de la tisane a la cannelle, et le club dévalise les stocks de tee shirts puisque nous revenons tous avec le débardeur jaune, sauf tom le vilain petit canard qui prefere le noir. 

On décide aussi du futur nom du club, entre Rockamuerte, Gravitée et Portes du Vercors Escalade, c'est évidemment le dernier qui fut élu à l'unanimité... Comme le pire, au profit de Gravité (Grenoble Rhone-Alpes Vercors Isere TimTamTom Escalade pour les intimes)

Pendant le second jour de repos, nous descendons la rivière jusqu'à un psycho bloc dans lequel Tim met un but à Tom! L'eau est gelée ce jour-là, et les autres se baignent vers Café solo entre deux batailles d'eau au camping. A midi, Yohann mange du pain de mie avec du Nutella, du thon et du gastapacho, accompagné d'un peu de fromage pour faire descendre. C'est ça le régime du grimpeur ! 

Le soir, de nouveaux arrivants veulent s'installer sur notre emplacement, nous sortons donc tous des tentes pour faire une tomate géante et les faire fuir. Et ça marche !

Pour finir, félicitations aux finalistes du concours repas : Mika et ses 4 kilos de pâtes aux pâtes, Manu et son riz au chorizo et Maëli et ses pâtes aux pesto, qui arrivent bien entendu derrière le repas préparé par ma magnifique personne (la raclette!)

Le stage s'achève donc par une glace au bar du camping, et nous revoilà sur la route.

Toutes les photos du stages ici.

Plongée sur quelques membres du groupe

Retour sur le stage d'été 2012 à Rodellar en Espagne

Auteur : Corentin, septembre 2012

Le CAF Fontaine est reparti cet été en stage d'escalade à Rodellar, c'est la 3ème fois en 4 ans d'existence du club. La progression du niveau général d'escalade est impressionnante.

Pourtant on assiste à un renouvellement des générations. En effet, certains « anciens » du club étaient absents et de nombreux grimpeurs plus jeunes ont découvert Rodellar. Preuve de l'évolution du niveau d'ensemble, tous les grimpeurs cette année ont réalisé la tenada (6c+), la performance emblématique du stage d'il y a 2 ans. C'est dire le chemin parcouru pour le club...

Le camp a bien fonctionné : cette année certains jeunes devaient préparer eux-mêmes les repas du soir pour 24 personnes et, malgré les doutes, tout le monde s'en est très bien sorti. Le soleil, lui a encore été éclatant pendant les 10 jours du stage et on ne va pas s'en plaindre.

Au niveau des performances...

La famille Denat a écumé les falaises, Tom réalise son premier 7c (L'any que ve també), et enchaîne deux 7b+ au premier essai. Ugo quant à lui enchaîne son premier 6c+ (La Tenada).
 
Anouk concrétise une année d'entraînement assidue avec ses 2 premiers 7b (kirikiki et café con lecche). Kirikiki est aussi enchaîné par Maelle, la voilà avec son premier 7b ! Elle récolte elle aussi une année d’entraînement sérieux et régulier.
 
Tristan grimpe son premier 7c+ (vieilles gloires) et a mis les pieds dans un 8a puissant et bloc (Brumisatore). Mais il faudra attendre son retour à Grenoble pour le voir plier en 2 petite séances son premier 8a à Têtard Park (la revanche de têtard).
 
Nicolas, pris d'une inspiration divine en falaise, enchaîne El sici, un 7b+très « rési ». Il est donc passé de 7a à 7b+ falaise en 1 mois...Comme quoi le mental fait beaucoup de choses !
 
Bastien et Pablo font leur premier 7a+ avec Los hijos del Vientos, et des 6c+ ou des 7a à la pelle. Eva enchaîne son premier 7a, le pas facile Toma castanazo  - 7a+ dans le topo, décoté sévèrement à 7a par les coachs... -. Manon R. l'enchaîne aussi et rajoute dans son panier un autre 7a (Tragaldabas), encore un 7a+ qui a lui aussi subi les foudres de la décote.
 
Corentin s'est cherché des excuses en se bloquant le ménisque. Après un déblocage soudain de son genou, il enchaîne le 7b+ El sici et Kirikiki au 1er essai.
 
... Du côté des coachs
 
Fabien fait bronzette et Colas s'improvise guide touristique dans les canyons de la Sierra de Guara avec son groupe de choc composé de Hubert, Laurence, Audrey, Mathilde et Violaine.
La croix du séjour pour le groupe est l’enchaînement dans la journée du canyon emblématique de la Sierra de Guara : Las Gorgas Negras, 10h pour le parcours intégral.
 
Hubert, en plus d’être le roi de l’organisation a aussi fait le Hell Angel avec sa moto, sur les routes sinueuses espagnoles.
 
Les 2 coachs ont quand même grimpé un peu... Enfin ... Après avoir fait quelques essais dans Coliseum, le 8a mythique de Rodellar : 40 m et 20 m d’avancée, ils ont dû se faire assister par de gentils espagnols : corde coincée pendant le déséquipement de la voie : le coach qui saucissonne, bloqué à 20 m du sol… Les espagnols ont fini par avoir pitié et leur proposer leurs cordes. Mais, tout ceci était juste une répétition de manœuvre de cordes ( !).
 
On y retournerait bien !
 
Rodellar 2012 en images 4/4
Rodellar 2012 en images 4/4
DRAC VERCORS ESCALADE AFFILIE FFCAM
CHATEAU KARL MARX
ALLEE DES BALMES
38600  FONTAINE
Activités du club